Visitez Saïgon de votre canapé, si si, c’est possible !

Don Ganh de Patrick Taisne Nguyën Roman

 

Il y a des rencontres improbables, des livres dont on se dit bêtement (mais alors très très bêtement) qu’on ne les lira pas, qu’on ne va pas aimer parce qu’on se figure que ça ne nous intéresse pas.

Don Ganh de Patrick Taisne Nguyën est de ces livres là, ceux qui me font peur, que je pense trop pointus pour moi, je me dis que je ne vais rien comprendre, que c’est une autre culture …

Eh bien je ne regrette pas, non je ne regrette pas d’avoir commencé ces premières pages toujours persuadée que je n’accrocherais pas… Sauf que là, j’ai carrément été hameçonné, c’est une honte ça Monsieur Taisne Nguyên d’hameçonner comme ça vos pauvres lecteurs, m’enfin !

Comment vous dire que dès les premières pages vous êtes happés par les personnages de Khanh et de Kièu ? Comment vous dire à quel point les descriptions des paysages, de la ville d’Hô – Chi – Minh sont plus que des appels aux voyages ? Vraiment on s’y croirait, on s’attache aux personnages comme au pays, on s’inquiète et s’interroge…

Don Ganh est un voyage intérieur à la fois exotique et naturel, une saga familiale tracée avec finesse et sentiment en un ouvrage où l’histoire de Saïgon à Hô – Chi – Minh – Ville se décline au gré de ses personnages et de leur lutte à survivre.

Merci à Patrick Taisne N Guyên et à Ella édition pour ce dépaysement, ces personnages touchant d’humanités et d’amours. Mon seul regret : j’ai déjà fini le livre, eh oui…

Synopsis

Dans un Saigon rebaptisé Hô-Chi-Minh-Ville par le régime communiste, survivre est devenu l’ultime préoccupation pour la majorité. Échappant au piège de ce monde nouveau, Khanh se révèle un virtuose des combines et s’enrichit tant qu’il peut. À l’opposé, Kiêu a combattu dans la jungle et sa foi révolutionnaire est aussi intacte qu’inébranlable.

C’est un grand et bel amour qui va les unir, au-delà de leurs convictions politiques plus que divergentes… Tandis que les amants s’ébattent, Huong, la marchande de rue, promène sa palanche, semblant peser les âmes, se révélant la messagère du destin. Illustrant à la perfection l’adage « Rassasié on devient Bouddha, affamé on devient un diable malfaisant ».

Trouver cet ouvrage :

« Don Ganh »
Auteur : Patrick Taisne Nguyên
Editeur : Ella-éditions
220 pages, 21 x 15 cm, broché
Prix de vente au public : 18,00 € TTC
ISBN : 978-2-36803-161-2

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.