La Fourmilière de Nicolas Gramain

La fourmilière Nicolas Gramain OLNI

 

Déjà, la couverture, le titre, ça me fait penser à quelqu’un, pas vous ? Allez, cherchez bien. Mais surtout la couverture me fait peur, je me demande si je vais être à la hauteur, si je ne vais pas mourir de peur à la cinquième page, étouffée par un MNM’S durant une scène au suspens intense. ..

Je suis encore en vie, j’ai banni les sucreries pour ma sécurité…

La Fourmilière, c’est un voyage dans l’univers de Nicolas Gramain, oui mais aussi un hommage qu’il rend à ses auteurs préférés Bernard Werber, Stephen King, rien que le titre amène en moi la rémanence de la trilogie culte du premier. Un hommage également à ceux qui l’ont soutenu, les lecteurs de la première phrase, du premier chapitre.

La fourmilière navigue entre les mythes, le réel et l’irréel, on y apprend des choses autant qu’on frissonne avec Daniella, son héroïne, ou qu’on fouine et furète pour trouver la solution, les réponses avant elle…

Un livre certes atypique, mais dont la lecture vous fera voir la couleur rouge tout autrement !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!